admin / 12 juin 2018

Revue du Acer Predator Helios 500 : Prise en main

Le nouvel ordinateur portable haut de gamme d’Acer est plus pondéré que certaines des créations complètement dingues que l’entreprise a sorti ces derniers temps. Voici nos premières impressions sur le Predator Helios 500.

Acer Predator Helios 500

Prise en main 

Durant ses deux dernières années, Acer a sorti certains ordinateurs portables assez fous, mais 2018 semble être l’année de la raison pour la marque qui a produit des appareils sensés que les joueurs peuvent a) se permettre et b) réellement acheter.

Il est peut être vrai que le nouveau Predator Helios 500 ne remplit pas totalement  le second critère, mais il est certainement qu’il sera prochainement en vente et qu’il n’est pas une version limitée comme l’improbable Predator 21X.

L’Helios 500 est une version étoffée de l’Helios 300, dont nous avons fait la revue en novembre 2017.
Aujourd’hui, vous pouvez avoir un processeur graphique 8GB GTX 1070, avec la possibilité d’avoir un processeur allant jusqu’à un Core i9+8950HK, les deux pouvant être surcadençés. Vous pouvez aussi opter pour un écran 4K ou rester sur du 1080p. Beaucoup le feront car cet écran a désormais une fréquence de rafraîchissement augmentée à 144Hz pour une expérience de jeu plus fluide.

Acer Predator Helios 500 : Prix et disponibilités

L’Helios 500 sera en vente en juillet au Royaume Uni et son prix démarre à £1799. Il n’y a pas encore eu d’informations sur le prix que coûtera la version la plus haut de gamme. Le plus important, c’est que tous les modèles disposent d’une carte graphique GTX 1070.

Pour un peu moins, vous pouvez vous tourner vers l’Asus RoG GL703VM qui dispose d’une GTX1060.

Si vous préférez un ordinateur portable plus petit et plus léger, renseignez vous sur le nouveau Blade 15 de Razer ou sur l’Aero 15X de Gigabyte.

Acer Predator Helios 500 : Conception et construction

Notre première impression, c’est que l’Helios 500 ressemble assez à une boîte et n’a pas un aspect particulièrement moderne : l’écran a des bords épais et l’ensemble parait assez imposant.

Comme on pouvait s’y attendre, il y a de nombreuses similarités avec l’Helios 500, notamment les bandes lumineuses sur le couvercle.

Cela n’a pas changé non plus : c’est un monstre, avec de puissantes aérations à l’arrière et un avertissement indiquant que vous pouvez vous brûler si vous les touchez. A l’intérieur, on trouve les « ventilateurs à double lame 3D » de la marque.

Sur le reste de l’appareil, on trouve un éclairage RGB qui peut être contrôlé avec le logiciel PredatorSense d’Acer. Vous pouvez changer la couleur des clés, ainsi que les lumières entourant le pavé tactile et le bouton d’alimentation. Les touches directionnelles et les touches clés sont éclairées et le haut du clavier présente toute une rangée de boutons programmables.

Une combinaison de touches programmée vous permet de rapidement de choisir entre 3 niveaux de luminosité, dont un niveau qui permet d’éteindre la lumière du pavé tactile. Et comme c’est un appareil de 17.3 pouces, on trouve un pavé tactile sur la droite du clavier.

En ce qui concerne les ports, il y a deux ports USB sur la droite, avec des mini jacks pour un micro et un casque. Sur la gauche, on trouve deux ports UBS-C, un autre port UBS 3 et un socket pour réseau RJ-45, exactement ce que les gamers recherchent.

A l’arrière, on trouve une sortie HDMI et une sortie DisplayPort.

Ecran et composants

Nous avons passé pas mal de temps avec le modèle Core i7/1080p et nous avons été impressionnés – c’est subjectif évidemment – par la qualité de l’écran au fini mat. Il n’y avait pas non plus de déchirures dans les PUBG, grâce à la fréquence de rafraîchissement haute.

Notez que les deux versions 1080p et 4K supportent G-Sync.

Le fini mat évite tout problème de réflexion, mais évidemment il n’est pas tactile.

Nous avons déjà mentionné le processeur le plus pointu, mais vous avez les choix aussi avec un Core i7-8750H et un i5-8300H.

Les RAM vont « jusqu’à 16GB » mais grâce aux quatre slots soDIMM, vous pouvez arriver à un total de 64GB.

Le SSD est soit de 512GB ou de 1TB, mais vous pouvez aller jusqu’à 2TB grâce à un disque dur.

En plus du réseau filaire, il y a une puce Killer Wi-Fi supportant le MU-MIMO.

L’Helios 500 mesure 428x298x38.7mm et pèse 4kg, ce qui le rend plus épais et plus lourd d’un kilo que l’Helios 300.

Acer n’a pas donné d’informations sur l’autonomie de la batterie, mais aucun monstre de 17 pouces ne peut vraiment fonctionner s’il est trop éloigné du secteur.

Dois-je acheter le Predator Helios 500 d’Acer ?

Nous vous présenterons une revue complète d’Helios 500 prochainement, mais en attendant, les premiers éléments sont prometteurs. Ce n’est pas une option bon marché et nous ne savons pas combien le fameux modèle Core i9+ coûtera, mais tous les ingrédients du succès semblent réunis.

FILED UNDER : Non classé

Submit a Comment

Must be required * marked fields.

:*
:*